Fr 1re – Etude du texte de Marivaux, L’île des esclaves, I, 1

Watteau, L’embarquement pour Cythère
  1. Le déni d’Iphicrate (l. 1-6)

a) Impression de supériorité de la part d’Iphicrate

«  Avançons, je t’en prie (l. 1) » : Formule de politesse pour amadouer Arlequin + impératifs à valeur jussive => reste dans sa position de maître

Iphicrate tutoie Arlequin (« t’ » => pronom personnel objet de la 2e personne du singulier)

b) Reflet critique renvoyé par Arlequin à Iphicrate

– reprise lexicale « je t’en prie » x2 => Arlequin explicite le fait que l’impératif est le contraire de la formule de politesse dans la bouche d’Iphicrate

2. Inversion du rapport de force par la rébellion et la désinvolture (l. 6-25)

a) Iphicrate se fait taquiner par Arlequin

Il se moque du naufrage avec la parodie de chanson (champ sémantique de la navigation : « embarquement », « vogue »)

Arlequin est ironique avec Iphicrate (« Mon cher patron », déterminant possessif + adjectif à connotation affective qui entre en antithèse avec « patron »)

La chanson d’Arlequin fait une allusion parodique à l’embarquement pour Cythère qui est un thème galant. Arlequin se joue du milieu mondain. Il change le mot « Cythère », île de Vénus, pour « Catin » qui signifie « prostituée ».

b) Réaction d’Iphicrate

Didascalie « retenant sa colère » : Iphicrate est partagé entre deux sentiments, l’un lié à sa situation de maître et l’autre à la perte de sa domination

3. Explication des nouvelles règles (l. 25 à la fin)

a) La prise de conscience et la peur d’Iphicrate

Il semble inquiet de ne plus avoir d’esclave => interro-négative l. 25

Il réalise qu’il n’a plus d’esclave => phrase interrogative qui a l’air d’une question rhétorique (ce qui confirmerait qu’Iphicrate a compris le changement) mais qui est en fait une vraie question (Iphicrate continue à espérer rester le maître)

b) La réjouissance d’Arlequin

Il se réjouit du malheur qui va arriver à Iphicrate : « eh bien », interjection + emploi des futurs de l’indicatif et de la tournure à valeur de futur « aller + infinitif »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *